Les spécialité agricole de la Bourgogne Franche-Comté

Les spécialité agricole de la Bourgogne Franche-Comté

La Bourgogne Franche-Comté est une région principalement agricole. Plus de la moitié du territoire est destiné à cette exploitation. Il en ressort de nombreuses productions et parmi elles, des filières qualitatives. Découvrons ensemble quelles sont les spécificités agricoles de ce territoire.

Les grandes productions agricoles de la Bourgogne Franche-Comté

L’agriculture de la Bourgogne Franche-Comté tourne autour de 4 principaux secteurs. Il s’agit de la viticulture, des grandes cultures céréalières, de la production laitière bovine et de l’élevage bovin pour la viande.

Avec plus de 3000 exploitations réparties en Côte-D’Or, en Saône-et-Loire et dans l’Yonne, on peut dire que la région a su développer la viticulture. Cette production s’étend sur une surface de 34000 hectares.

En ce qui concerne les grandes cultures céréalières (blé, maïs, orge), on les retrouve essentiellement dans les départements de l’Yonne, de la Nièvre, de la Haute-Saône et de la Côte-D’Or. Avec plus de 4400 exploitations, ces cultures réalisent un chiffre d’affaires estimé en milliard d’euros.

La production Laitière bovine regroupe plus de 4000 exploitations. Les bovins élevés sont en grande partie de race Montbéliarde. Le lait produit est surtout mis en valeur dans la production de fromages. A noter que les plus grandes productions proviennent du Doubs et du Jura. Enfin, l’élevage des vaches à viande rassemble 4400 exploitations situées dans la Nièvre, en  Saône-et-Loire, dans le sud de l’Yonne et de la Côte-d’Or. Si les bovins à lait sont de race Montbéliarde, les bovins à viande eux sont de race Charolaise et la filière réalise un chiffre d’affaires de 850 millions d’euros.

Les autres spécialités agricoles de la Bourgogne Franche-Comté

Au-delà de ces productions, la Bourgogne Franche-Comté a d’autres spécialités. Il s’agit des filières végétales de la Côte-d’Or et du Dijon que sont la moutarde et le cassis. Il y a aussi les cerises, la betterave ou encore les cornichons en provenance du département de l’Yvonne.

Un territoire très boisé

La Bourgogne Franche-Comté n’est pas qu’un vaste territoire agricole : il s’agit aussi d’une région très boisée. Si l’agriculture est dominante sur le territoire, il faut reconnaitre que la forêt occupe plus de 1/3 des espaces. La zone est d’ailleurs considérée comme la 5e région de France pour ses bois et ses forêts. On peut distinguer les forêts franc-comtoises qui sont en grandes parties publiques et les forêts Bourgogne majoritairement privés.

Détenteur de label de qualité

Que ce soit pour les viandes, le vin ou encore les fromages, la région est riche en labels : AOC (Appellation d’origine contrôlée), AOP (Appellation d’Origine Protégée), IGP (Indication Géographique Protégée) ou encore Produits Label Rouge.

En ce qui concerne les viandes, la région dispose d’une AOC (bœuf de Charolles), de quatre AOP (dinde de Bresse, poularde de Bresse, Chapon de Bresse, poulet de Bresse) et de plusieurs IGP (Saucisse de Montbéliard, porc de Franche-Comté, bœuf charolais du Bourbonnais, etc.). Pour ce qui est des fromages, la Bourgogne Franche-Comté a 14 AOP/AOC parmi lesquelles on peut retrouver le Mont d’Or qui n’est produit qu’entre le 15 aout et le 15 mars. Au nombre des AOP fromagères, on a aussi le Bleu de Gex ou encore l’Époisses. L’Emmental grand cru Est-Central, le Gruyère France, le brillat-savarin et le soumaintrain représentent les quatre IGP fromagères du territoire.

Du coté de la viticulture, on peut compter 107 AOC réparties comme suit : 100 pour les vins de Bourgogne et 7 pour les vins de Jura. Il y également 6 IGP avec 5 pour le vignoble de Bourguignon et 1 pour les vins de Franche-Comté.

Outre ces filières qualitatives, il existe d’autres produits labélisés dans la région. Il s’agit des œufs de poule élevée en plein air, de la farine ou encore des escargots préparés qui sont certifiés Label Rouge. Nous avons aussi :

  • AOC / IG : le marc le la fine de Bourgogne
  • AOC: le kirsch de Fougerolles
  • AOP: le miel de sapin des Vosges
  • IG : l’absinthe de Pontarlier, la crème de cassis de Dijon
  • IGP: la moutarde de Dijon, la Saucisse de Morteau

Les projets écologiques et les perspectives futures

En matière de projet écologique, des Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) se sont engagés dans des systèmes de production économes en intrants dans le but de réduire l’utilisation de produits phytosanitaires. De même, des réseaux de développement agricole et rural voient de plus en plus le jour afin de mieux valoriser la zone.

Les commentaires sont clos.